Ayurvéda

L’Ayurvéda : médecine holistique ancestrale

L’Ayurvéda est une médecine de terrain qui guérit en supprimant les causes de la maladie. En sanskrit, « Ayur » signifie « Vie » et « Véda » signifie « Connaissance », l’Ayurvéda est la connaissance de la vie. C’est un système de santé holistique indien. Le principe de vie repose sur le maintien de l’équilibre du corps et de l’esprit, et sur la connaissance des déséquilibres existants.

Holistique, car il envisage le corps et l’être humain dans son ensemble : physique, émotionnel, mental et spirituel. Le principe de l’Ayurvéda consiste à accompagner tout être humain vers l’équilibre et l’harmonie.

L’Ayurvéda s’emploie donc à traiter la personne, pas la maladie. Pour cela, elle utilise ses énergies émotionnelles, affectives et spirituelles pour rééquilibrer les dysfonctionnements physiques et empêcher que la maladie ne s’enracine profondément.

L’Ayurvéda, “connaissance de la vie” en Sanskrit, est une science originaire de l’Inde et ancienne de plus de 8000 ans. Elle est également appelée “science de la longévité”. Ainsi, c’est une approche holistique, une médecine traditionnelle. D’ailleurs, elle est reconnue comme telle par l’Organisation Mondiale de la Santé, l’OMS, depuis 1982. Aussi, elle est considérée comme une médecine alternative en Occident.

Cette médecine reconnue par l’OMS, traite chaque individu comme étant un être unique et tient compte de facteurs tels que l’environnement, le milieu de travail, les changements climatiques.

L’ayurvéda consid​è​re la personne dans sa globalité.

La médecine ayurvédique est très différente de la médecine moderne que nous  connaissons. C’est une médecine holistique. C’est la principale différence avec la médecine occidentale. Celle-ci considère l’individu comme un corps physique séparé de tout ce qui l’entoure. Au contraire, les principes de l’ayurvéda amènent à une prise en charge globale. En effet, elle prend en compte aussi bien le corps et l’esprit que l’environnement dans lequel la personne évolue.

Selon l’ayurvéda, les maladies proviendraient d’un déséquilibre entre toutes ces dimensions. C’est pourquoi il convient de retrouver équilibre et harmonie pour retrouver la santé. Ainsi, la médecine ayurvédique ne s’intéresse pas tant à la maladie dont il souffre, qu’à la personne elle-même.

Or, chaque individu est différent. Il n’existe donc pas de règles universelles que l’on pourrait suivre dans tous les cas. Les préconisations de l’Ayurvéda diffère​nt​ ainsi d’​une personne à l’autre. En effet, deux individus qui souffrent des mêmes maux devront souvent suivre un traitement différent. En outre, la médecine ayurvédique est aussi et surtout préventive.

​I​l s’agit d’un art de vivre qui permet de rester en bonne santé et de garder la maladie à distance. Pour y parvenir, elle propose des conseils à suivre dans de nombreux domaines du quotidien.

Les 3 principes de l’ayurvéda

La médecine ayurvédique se base sur trois principes essentiels. Les principes de l’Ayurvéda permettent de comprendre dans son ensemble cette médecine, également considérée comme un art de vivre, une discipline ou une philosophie de vie.

1) Le lien entre l’homme et l’univers

​L​’Ayurvéda considère l’individu dans sa globalité. Mais cela va encore plus loin : elle considère l’homme comme le reflet de l’univers. Homme et Univers fonctionnent ainsi de la même façon. Ils sont donc composés des mêmes éléments et bougent selon les mêmes forces.

2) Les 5 éléments

L’univers est très important pour l’Ayurvéda. Son concept s’articule autour des 5 éléments qui s’y trouvent : l’ether (ou l’espace), l’air, le feu, l’eau et la terre. Puisque l’homme est à l’image de l’univers dans lequel il évolue, la médecine ayurvédique distingue également ces 5 éléments dans chaque individu :

  • L’ether : il représente les espaces du corps, tels que la bouche et l’estomac, par exemple.
  • L’air : c’est un élément impalpable, qui correspond aux gaz et aux mouvements qui ont lieu dans le corps.
  • Le feu : lié au changement, il représente notamment la digestion et l’intelligence.
  • L’eau : liquide, elle correspond aux fluides corporels, tels que le plasma, l’urine et la salive, et à leur circulation.
  • La terre : solide, représente ce qui est solide dans le corps, tels que les os, les cartilages et les cheveux.

Ces 5 éléments se retrouvent en proportions différentes chez chaque individu, formant ainsi un ensemble presque unique. Cependant, cet ensemble n’est pas figé : la présence des 5 éléments varie au cours du temps, et dès que l’un d’entre eux change, tous les autres se modifient également.

victorAyurvéda